Chinese Carnival


Partagez | 
 

 [TERMINÉ] The Next Benjamin Hunter : Marcus Cheung.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
11/03/2017243
avatar

icon : Inscrit(e) le : 11/03/2017Messages : 24messages rp : 3
11/03/2017243

(#) Sujet: [TERMINÉ] The Next Benjamin Hunter : Marcus Cheung.   Sam 11 Mar - 19:49
Marcus Cheung
↳ 35 ans - Sino-britannique – Nationalité chinoise – Xin Hong Kong – 6 Mai 2061
↳ Procureur – Dharma

↳ regret(s) : ne pas avoir été capable de protéger sa femme, avoir échoué à voir les travers de son frère dix ans auparavant
↳ rêve(s) : que Molly demeure à jamais sa petite princesse ; qu'elle ne devienne pas comme James ; que ce dernier lui dise ce qui ne tourne pas rond chez lui et cesse ces simagrées ; que le monde soit enfin un endroit où il fait bon de vivre
↳ peurs/phobie : perdre aussi sa fille ; ne pas parvenir à ses fins
↳ obsession(s) : sa fille ; les procès ; les détails
↳ objet(s) fétiche(s) : une épingle à cravate que ses parents lui ont offert pour son poste ; sa bague de mariage qu'il garde toujours autour de son annulaire
↳ souvenir(s) le(s) plus cher(s) : La naissance de son petit-frère (secret défense) ; son mariage avec sa femme et la lune de miel qui a suivi ; la naissance de sa fille ; le jour où il est devenu procureur à titre officiel.
↳ projet(s) : retrouver le coupable qui a tué sa femme. Il fera démanteler le réseau mafieux donc, les triades chinoises s'il le faut. De façon plus réaliste, il tente de réduire la corruption dans les rangs de la haute sphère afin que la Justice soit plus efficace.

↳ taille : 194cm
↳ poids : 80kg
↳ allergie : poils de chat, acariens, pollen
↳ particularités physiques : une cicatrice lui zébrant la joue droite et deux autres perpendiculaires, dissimulées au niveau du col. (Pas de tatouage.)

caractère

Dans la vie, je me dis toujours qu'il faut s'en tenir à ses principes. Ce sont des lois, en théorie, inviolables qui régissent notre existence. Elles sont des réglementations que l'on a basées sur notre expérience et notre sagesse personnelles pour assurer notre survie individuelle. Ce qui en résulte est donc un confort optimal pour une vie plus profitable à soi. Il faut savoir qu'il existe tout de même des rébus dans le monde, des anomalies étranges qui dérangent les règles instaurées. Qu'à chacun choisisse ce qui lui plaise, tant que cela n'est pas néfaste ou que je ne les surprenne pas.

Je vous donne un exemple : s'enfermer dans sa tour d'ivoire peut être un principe fondamental pour un individu X. Rien au monde ne ferait sortir X de là, même pas des appels de détresse. Néanmoins, quid des conséquences provoquées ? On me dira évidemment que cela ne me regarde pas, et j'en conviens. Il n'empêche que j'ai permission du code pénal de faire juger cet individu pour non-assistance à personne en danger, si besoin est. Cela n'est qu'un cas extrême, qui heureusement n'arrivera pas. Évidemment, il n'y a pas mort d'homme à ce que l'un soit ermite.

Pour en revenir à ma situation, mes principes sont, par essence, de solides blocs de béton, constituant mon château imperméable. C'est eux qui aideront ma princesse à grandir en sécurité – ou préférablement, la fera rester à mes côtés. La charte y est simple, concise et vraie en toutes circonstances. Pour ne citer que les principes les plus importants, je vais vous présenter une petite liste que j'ai établi.

Premièrement, la Justice est indiscutable. Personne ne peut passer ni au-dessus, ni en-dessous et encore moins, au travers d'elle. Elle est et sera, pour une société universellement viable. Deuxièmement, ne peut être vrai que ce qui peut être vu, entendu et/ou scientifiquement prouvé. Toutes autres formes d'existence ne sont que pures fabulations ; des créations de l'esprit excentrique humain pour une vie plus palpitante. Troisièmement et dernièrement, la « famille » est une notion primordiale. Elle est le lien unique qui relie un humain à un autre, et qui façonne une part de son identité. Tous se doit de la chérir et de la protéger coûte que coûte, peu importe les sacrifices à accomplir... et la nature des personnes qui forment cette unité.

En outre, la perfection, au sens où nous la comprenons, n'existe pas ; mais il est naturel de la rechercher tout au long de sa vie. Chaque seconde passée à réexaminer attentivement ses travaux est une preuve visible de son respect pour autrui. Cela est une bonne chose, une chose que j'apprécie grandement même. L'attention aux détails est la certification tacite d'un tact implicite. Tout comme soigner mon hygiène de vie, veiller à celle des autres est pour moi une façon de montrer mon affection. N'est-il donc pas naturel de vouloir le meilleur pour ses proches ? Pourtant, James ne semble pas le comprendre. J'imagine qu'il est trop tard pour lui. Pour nous.

histoire

« Il était une fois... » conta Marcus d'un ton doucereux.

Sa voix était grave, mais loin d'être froide comme à l'accoutumée. Au contraire, elle caressait tendrement les oreilles de Molly et la berçait de modulations soporifiques, qui allaient la guider vers Morphée. Il lui faisait le récit d'une légende connue : Chang'E, l'avare perchée sur la lune, afin de la cultiver dès son plus jeune âge. Il optimisait ainsi le moment passé en la rendant plus intelligente, tout en partageant du temps précieux avec elle. Étant donné qu'ils vivaient en Chine, le brun estimait naturel de donner plus d'importance à la culture chinoise qu'occidentale. En conséquence, « Cendrillon », « Jasmine » ou « Mulan » étaient des noms à la sonorité plus étranges que « Pangu », le créateur du monde ou « Nüwa », celle qui donna naissance à l'Humanité.

La petite fille ressemblait bien à des égards à sa mère. Plus elle grandissait, plus il pouvait douloureusement la comparer à elle. Son sourire rayonnant lui faisait fondre son cœur meurtri et le réconfortait quand il sentait que rien n'allait dans son sens. Elle le rassurait et il faisait de même lorsqu'elle lui confiait ses craintes et ses inquiétudes. « Papa, y'a un monstre sous le lit... » ou « Papa, c'est quoi un jingmei ? ». Comme quoi, les histoires farfelues des netizens n'affectaient pas uniquement les adultes. Petits ou grands, tous ne savait de quoi ils avaient peur. C'était ridicule et cependant, si humain.

« ...Après avoir bu la potion, Chang'E se sentit légère, si légère qu'elle se mit à flotter. Pour essayer de se retenir au sol, elle attrapa son lapin blanc mais, finit pas l'emporter avec elle sur la lune. »

Ses doigts fatigués glissèrent dans la chevelure soyeuse de Molly et déplaça quelques mèches auburn, faisant tache sur son front. Il se leva avec précaution du lit et la borda soigneusement dans sa couverture pastelle. Une fois sûr que rien ne dépassait de la couette, il quitta la pièce sur la pointe des pieds et referma la porte derrière lui. La journée touchait à sa fin mais, Marcus ne sentait pas d'humeur à dormir. De ce fait, il s'installa à son bureau pour approfondir ses enquêtes et soupira de lassitude au bout de quelques minutes. Il était visiblement dérangé par quelque chose. Puéril, il se tracassait pour une broutille et pensait que les camarades de sa fille avait le privilège de passer plus de temps avec elle, que lui ne pouvait le faire à cause de son emploi du temps chargé.

Son regard s'égara sur sa bague de mariage qu'il fixa de manière inconsciente. Elle luisait dans la pénombre d'un éclat doré et lui faisait penser à une bougie chancelante. Le brun secoua négativement la tête pour reprendre le dossier sous son nez. Toute cette mélancolie et autres pensées parasites ne le menaient nul part. Cela allait même faire remonter des souvenirs auxquels il ne voulait pas penser. Ses parents, sa femme... Il voulait les voir. Avoir un métier aussi dangereux que le sien ne lui permettait pas d'avoir des amis, ni de temps libre pour sortir avec. Il se sentait en conséquence très dépendant de sa fille. Cela sonnait presque pathétique. Cependant, le procureur se garda bien de rendre cela public.

Il fit de son mieux pour repousser au loin ses désirs superflus et se remit à la tâche. Une note dans la marge par ici, une recherche par là... Il parvint cette fois à faire abstraction d'idées incongrus jusqu'à ce qu'il fut satisfait de son travail, ce qui lui prit à peu près une bonne heure de vérifications en tout genre. Après quoi, il se permit de laisser son esprit vagabonder à sa guise. Les yeux levés vers le plafond blanc de son appartement, il fit machinalement une liste de corvées à faire pour le lendemain. Après tout, qui disait que prendre une pause signifiait être improductif ?

Naturellement, ses pensées dévièrent au bout de quelques secondes et il recommença à broyer du noir avant même de s'en rendre compte. Ses affaires étaient principalement axées sur le narcotrafic, la corruption et d'autres crimes underground, qu'il préférait penser liés à l'éventail rouge. Il se sentait se rapprocher de sa vengeance chaque fois qu'il obtenait le verdict « coupable » et travaillait en ce moment sur une grosse transaction faite de Shanghai à un pays étranger par un homme hautement respecté. Il se doutait de ce que cela impliquait : des épreuves difficiles, des secrets dangereux et des procès qui allaient traîner en longueur et probablement être clos avant d'être complètement résolus.

Il restait donc discret à ce sujet, préférant qu'une autre tragédie ne se déroulât pas par sa faute. Il avait appris sa leçon : il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Marcus en avait payé le prix alors même qu'il n'était encore qu'un débutant. La vertu avait un coût qu'il avait ignoré jusque ce jour et il se promit de ne pas refaire la même erreur à l'avenir. Ce fut pour ces raisons que son obsession pour les détails se développa. Il voulait être irréprochable, parfait aux yeux des autres. Ce n'était pas seulement une envie de bien faire, non. Cela représentait son bouclier contre la dure réalité.

Le procureur desserra le nœud de sa cravate au moment de réémerger dans son siège en cuir. 5 minutes s'étaient écoulées pendant son absence mentale. La fatigue le faisait divaguer et l'empêchait d'avancer aussi vite qu'il l'escomptait. Cela l'irritait d'autant plus. Il se motiva vainement en psalmodiant « Encore dix minutes... » avant de troquer son dossier actuel pour un deuxième cas à traiter.

Il passa en revue les détails de l'enquête effectuée par la police à voix haute : « Agression à main levée, aux alentours de 3 heures du matin, un témoin, les suspects sont... une étudiante bourrée et un cyborg. Évidemment. » Le brun pouvait d'ores déjà presque conclure l'affaire tant elle était monnaie courante ces derniers temps. Il connaissait quasiment par cœur le refrain de ce genre d'affaire : les pièces défectueuses étaient les coupables et rendaient les modifiés fous. D'où le fait que les visites médicales étaient obligatoires pour ces derniers. Malgré cela, Marcus avait tout de même le devoir d'inspecter les données médicales du suspect n°2 pour pouvoir l'inculper. Il ajouta donc cela à la liste to-do du lendemain et rangea ses documents dans la pochette appropriée.

Certains allaient encore longuement théoriser sur les « égarés » dans les chats en ligne - comme se plaisaient à désigner les internautes lunatiques. Il voyait déjà les grands titres des médias de demain : « un autre coup d'égaré à Xin Hong Kong ! » ; « une preuve supplémentaire que les fantômes existent ? » et soupirait d'avance. Il sentait que cela allait être un jour de plus rempli d'inepties, plus exaspérantes les unes que les autres. Il lui fallait des forces pour s'en prémunir et éloigner Molly de cette folie collective. Sur ce, il choisit de se coucher pour aujourd'hui.

croyances & spiritualité

• Croyez-vous en une vie après la mort ?
Non. Il n'y a aucune preuve tangible qui pourrait le laisser croire et cela n'apporterait rien de plus à ma vie. Ma femme est partie, et je le regrette. Néanmoins, la mort reste une finalité inévitable à mes yeux.

• Savez-vous ce que sont les jingmei ou les mogwai ?
No comment.

• Êtes-vous sensible aux histoires de fantômes ou de lieux hantés ?
Non.

• Pour vous, la spiritualité, c'est…  
Un passe-temps auquel je n'ai pas le loisir de me consacrer et dont l'intérêt me manque tout bonnement. Poésie, âme, esprit... Je n'ai peut-être qu'une petite exception pour la philosophie. La science est ce qui fait évoluer le monde, et la science de la pensée me paraît essentielle pour cela.


pseudo — Taemi
avatar choisi — Steven A. Starphase de Kekkai Sensen
disponibilité — Je peux passer tous les jours en coup de vent mais, je suis activement présente en week-end normalement.
Comment avez-vous découvert le forum ? — J'ai cliqué sur un des partenaires ou sur un root-top, je ne sais plus.
Infos supplémentaires — Temps moyen de réponse RP : entre 1 jour à 2 semaine si je suis motivée et que j'ai du temps. Sinon, très longtemps. Teehee. || Longueur moyenne : entre 500 et 1100 mots par réponse. Je m'adapte en général à mon partenaire, mais plus c'est long, plus ça me prendra du temps pour rédiger.
#FunFact : je suis en LEA Anglais-Chinois, donc je suis plutôt calée pour tout ce qui touche la Chine. Je ne mords pas alors n'hésitez pas à venir me parler. :)

Revenir en haut Aller en bas
06/07/20161520
avatar

icon : Inscrit(e) le : 06/07/2016Messages : 152messages rp : 0
06/07/20161520

(#) Sujet: Re: [TERMINÉ] The Next Benjamin Hunter : Marcus Cheung.   Dim 12 Mar - 20:15
Tintintin ♪

哥 ♥
J'ai un moment de "MARCUS, TU VOIS, TU ME DETESTES PAS TELLEMENT" et puis la fin du caractère a cassé mon élan /pan. Ta fiche est parfaite, j'aime beaucoup comment tu as intégré le contexte dans l'histoire, mais aussi la culture chinoise, les éléments plus modernes, la vie de Marcus en tant que papa veuf. Ça m'inspire aussi plein d'idées de rp 8D ♥.
Je te valide et tu peux :
Aller valider ton avatar
Créer ton carnet de bord
Faire une demande de rp
Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINÉ] The Next Benjamin Hunter : Marcus Cheung.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat 4: Annie Villeneuve vs Rachel Hunter
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chinese Carnival :: Veuillez décliner votre identité :: Identités :: Fiches validées-
Sauter vers: