Chinese Carnival


Partagez | 
 

 Pris au piège ı sujet libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
31/07/201633
avatar

icon : Inscrit(e) le : 31/07/2016Messages : 3messages rp : 3
31/07/201633

(#) Sujet: Pris au piège ı sujet libre   Dim 4 Sep - 21:45

Sur les écrans présents dans les rames du métro, l’heure défile après les encarts publicitaires et les informations. 21 heures. Quelques étrangers arrivés de l’aéroport international sont perdus dans la foule du vendredi soir. Les passagers qui ne sont pas accompagnés sont enfermés dans leur bulle. Casque holographique qui cache leurs yeux, écouteurs bluetooth ressemblant à des bouchons d’oreilles connectés à leur téléphone portable. Tous les moyens sont bons pour passer le temps et signaler qu’on ne veut pas être dérangé.

Au beau milieu de cette foule, une femme aux vêtements abimés se fraie un chemin. Elle s’arrête de temps en temps, mais les autres passagers détournent le regard à la vue de sa main sale et de ses ongles noirs. Alors elle hoche simplement la tête. Ses cheveux grisonnants volètent autour de son visage émacié. Elle passe à votre hauteur et vous adresse un regard presque mélancolique.

Soudain, un crissement retentit alors que la rame semble piler et projeter en avant tous les passagers. Tout de suite après, une voix métallique retentit dans les rames.

« En raison d’un problème sur la voie, nous sommes immobilisés. Nous vous présentons nos excuses pour ce malencontreux désagrément et nous remercions par avance pour votre patience. »


Aucune information supplémentaire ne filtre. Vous êtes coincés dans un tunnel, les portes ne pourront s’ouvrir qu’au retour du courant. L’incompréhension et la tension montent dans la rame.
____
HRP : N'importe qui peut répondre à ce sujet. Les interventions de Big Brother se feront en fonction des posts.
Revenir en haut Aller en bas
11/03/2017243
avatar

icon : Inscrit(e) le : 11/03/2017Messages : 24messages rp : 3
11/03/2017243

(#) Sujet: Re: Pris au piège ı sujet libre   Sam 29 Avr - 17:52








Un blind date compromis






C'est aberrant. Je dirais même que c'est ridicule. Je ne peux pas comprendre la raison pour laquelle j'en suis arrivé là, à être assis dans le métro à 21 heures au lieu de conter une histoire à Molly. Comment peut-on décider à la place d'autrui ce qui est bon ou mauvais pour lui ? Pourquoi avoir eu ne serait-ce que l'idée de vouloir me rendre un peu plus heureux ? C'est impossible, et pourtant, il y croit bêtement. Ne considérant pas ma volonté comme un facteur décisif, j'ai été inscrit de force à joindre un « blind date » que je n'ai pas pu annuler compte-tenu du fait que j'en ai été informé ce matin même. Ainsi, de ces circonstances saugrenues, j'en suis à me rendre à une entrevue avec une demoiselle répondant au doux nom de Na Huang.

Je ne connais d'elle que son nom et son numéro de téléphone et ce doit être le cas pour elle aussi. Néanmoins, nous en sommes déjà à devoir nous rencontrer pour passer une soirée ensemble, pour le meilleur et pour le pire. J'ai tendance à croire que cela tournera à la catastrophe. En effet, cela fait belle lurette que je n'ai pas été en présence d'une femme autre que pour des plaintes, des témoignages ou des procès à mon travail. C'est pourquoi, je suis d'autant plus réticent à y aller et à m'imaginer faire preuve de romantisme et de galanterie envers cette damoiselle inconnue.

Malheureusement, mon cas ne fait qu'empirer lorsque je me retrouve bousculé par une foule de passagers qui se font projetés par la force des freins du véhicule. Que se passe-t-il encore ? Je ne fais pas attention à mes alentours, trop obnubilé par le fait que je perde du temps à ces sottises et lisse mon costume noir en reprenant mon équilibre. Pourquoi le train s'est-il donc arrêté aussi abruptement ? Je me dépars pour retrouver un espace vital minimal et entends ensuite entre deux geignements une annonce qui n'augure rien de bon :

« En raison d’un problème sur la voie, nous sommes immobilisés. Nous vous présentons nos excuses pour ce malencontreux désagrément et nous remercions par avance pour votre patience. »

Je serre ma mâchoire d'agacement et aperçois du coin de l’œil la présence d'une femme à l'attirail étrange. Robe noire abîmée, ongles assortis et visage émacié. Je ne peux la voir que quelques instants avant qu'elle ne disparaisse subitement derrière un autre voyageur, ce qui m'intrigue hautement. Il est rare de rencontrer des personnes de ce type, même pour quelqu'un qui est dans une situation financière éprouvante. De ce fait, je suis tiraillé par l'envie de partir à sa recherche pour en savoir plus et en même temps, de sortir de ce wagon pour échapper à cette crainte gonflante et collective.

Cinq longues minutes s'écoulent et rien ne se passe. Les lumières restent éteintes et je sors mon cellulaire pour m'éclairer et voir si j'ai du réseau. Les autres passagers commencent sérieusement à paniquer de la longueur de cet arrêt. J'essaie de contacter Na Huang afin de la prévenir de mon retard, et les autorités également si possible. Il est peu commun d'avoir un incident qui va jusqu'à couper le courant et je doute que cela soit naturel de ne pas avoir plus d'informations que cela après tant de temps. Quelque chose ne tourne pas rond et je me poste devant les portes vitrées dans le but de distinguer l'éventuel souci de mes yeux. Me trouvant en queue de train, j'ai une vue imprenable sur le tunnel arrière.



BEN   NA  





Revenir en haut Aller en bas
26/08/201615823
avatar

icon : Inscrit(e) le : 26/08/2016Messages : 158messages rp : 23
26/08/201615823

(#) Sujet: Re: Pris au piège ı sujet libre   Lun 1 Mai - 2:40
Take a breath
La question se posait de savoir à quel endroit Benvolio pourrait descendre. Il se rendait à  une soirée caritative à laquelle il fallait que la Cosa Nostra devait participer pour se faire bien voir. Il avait, pour une fois dans sa vie, été obligé de prendre le métro. La dernière fois remontait à plusieurs années, quand ils étaient arrivés à Shanghai. Depuis, il prenait sa voiture. Il s’en était achetée assez rapidement, ne supportait pas la chaleur du métro de cette ville. Il n’avait aimé aucun métro qu’il avait visité, soit dit en passant.

Alors, pourquoi s’était-il embarqué dans cette galère ? Pourquoi avait-il fini dans ce wagon surchauffé et puant, engoncé dans un costume hors de prix. Il s’impatientait. Il avait failli descendre à la station précédente mais, il s’était dit qu’il arriverait dans un sale état s’il marchait une dizaine de minutes.

Une femme passait dans le wagon, mendiant. Fouillant dans le fond de ses poches, il en ressortit quelques pièces qu’il laissa tomber dans la main crasseuse de la jeune femme. Il avait été dans la misère plusieurs années plus tôt, il comprenait ce qu’on pouvait ressentir. Il se concentra sur autre chose par la suite, avant de sentir la secousse. Le wagon se figea, comme l’ensemble du train.

Ils étaient bloqués. Ô la joie.

Il maugréa dans sa barbe et observa autour de lui. Les gens n’avaient pas l’air d’être surpris, ça devait arriver régulièrement. Mais ça lui tapait sur le système. Il attrapa son téléphone pour essayer de récupérer des informations sur le problème qui avait interrompu la circulation. Mais il n’avait aucun signal.

« Merveilleux. Quelqu’un a-t-il plus d’informations sur la situation ?   »

Peut-être que les autres passagers avaient accès au site des transports de la ville.
Codé par France pour France. Copie prohibée.
Revenir en haut Aller en bas
08/09/20168310
avatar

icon : Inscrit(e) le : 08/09/2016Messages : 83messages rp : 10
08/09/20168310

(#) Sujet: Re: Pris au piège ı sujet libre   Mer 3 Mai - 19:02
pris au piège
Et aucune sonnerie ne retentit. Elle, elle ne sait pas trop ce qu’elle fait là. Elle aurait sans doute mieux à faire mais elle a finit par se laisser prendre à un jeu qui ne la regarde pas. Elle ne s’intéresse guère au mariage, à toute sorte de relation la privant d’un peu de liberté, la teintant de passion futile et déjà effacé pour vous laisser mourir au bord des rails. Mais rien ne bouge. Rien de bouge et c’est surement ce qui l’affole. Depuis combien de temps est-elle là ? Quelques secondes. Déjà elle s’affole et ne demanderait qu’à ce qu’on la libère de l’endroit se refermant sur eux. Elle n’a pu voir l’important, l’indice se baladant de wagon en wagon. Elle a seulement vu une peur soudaine naitre au bout de sa poitrine et elle se demande encore à quoi se rattacher.

Na n’aime pas cela. Elle n’a jamais aimé cela. Elle n’aime être prise dans une situation ou la fuite est impossible. Elle aime les ouvertures de l’extérieur et encore l’impression de pouvoir disparaître dans la foule. Ici, elle le peut. Ici, elle finira simplement noyée sans qu’on ne puisse en être témoin. Et elle déteste là. Alors, vite, elle trouve un peu d’air, s’enfuie vers l’arrière ou peu de gens s’affère, de peur de voir leur mort les poursuivre. Elle tente encore d’appeler qui que ce soit, mais rien ne retentit. Aucun signal, le principe même de ces lieux enterrés. Des gémissements résonnent et voilà encore un réseau qui ne sait être étouffé par l’angoisse, bien au contraire.

Alors elle agrippe le premier pan de chemise qui lui tombe sous la main. Elle ne s’en rend pas compte. Elle tente simplement de survivre avec angoisse à quelque chose qui n’a pas commencé. Et qui ne commencera sans doute jamais. Et puis elle se calme, tente de reprendre ses aises comme s’il ne c’était rien passé. Rien n’est arrivé et elle finit par se le rappeler. Rien n’est arrivé et il n’arriva rien sinon son propre retard.

« Pardonnez-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
11/03/2017243
avatar

icon : Inscrit(e) le : 11/03/2017Messages : 24messages rp : 3
11/03/2017243

(#) Sujet: Re: Pris au piège ı sujet libre   Jeu 4 Mai - 2:59








Un blind date compromis






L'agacement gagne de l'ampleur aussi vite que la peur. Elle gonfle et s'insinue vicieusement dans la conscience des passagers. Même moi, je me sens gagné par mon irascibilité ; et quand un homme à l'accent étranger s'emporte en demandant des explications, je hausse un sourcil dubitatif. D'après sa dégaine, il a l'air d'avoir mon âge, de venir de l'occident et semble avoir une importante réunion à assister au vu de son costume luxueux. Que le train s'arrête n'arrange probablement personne et encore moins lui, ce qui me fait à la fois compatir et m'irriter par contagion. Heureusement, un éclair de lucidité me rappelle que m'énerver ne sert à rien dans ce genre de situation. Qu'y a-t-il à y gagner si ce n'est qu'un énervement général ?

Ainsi, je passe outre l'aigreur montante et vais pour m'approcher d'une porte afin d'en comprendre son fonctionnement, lorsque quelqu'un attrape brièvement ma chemise. Je zieute l'individu d'un air étonné et remarque que c'est une jeune femme anxieuse. Celle-ci se reprend en s'excusant juste après et attire mon attention à ses traits délicats et à sa chevelure unique. Elle arbore de longs cheveux de couleur excentrique et une silhouette gracile qui m'indiquent qu'elle a la vingtaine. Je ne m'appesantis pas sur son apparence, conscient d'être impoli à la fixer de cette façon.

« Ce n'est rien. » je lui réponds en m'assurant qu'elle tient debout. « Vous allez bien ? »

Je l'encourage à aller s'asseoir ou à s'appuyer sur un mur du wagon. La situation dure depuis déjà trop longtemps et la panique collective commence à déborder. Je ne recommande pas en temps normal d'ouvrir les portes du métro au milieu d'un tunnel mais, je sens que l'on va y rester encore un bon moment si on ne fait pas quelque chose.

« Nous devrions nous calmer et essayer de trouver quelque chose pour... nous sortir de là. Je ne pense pas que cela soit normal d'être coincé sans plus d'informations. Puisqu'il n'y a plus de courant, est-ce qu'il n'est pas possible d'ouvrir les portes ? »

La question posée, j'essaie d'actionner le bouton encastré dans les portillons sans réel espoir. Peut-être que si nous rejoignons la cabine du conducteur, nous en saurons plus sur l'éventuel souci.



BEN   NA  







HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



(#) Sujet: Re: Pris au piège ı sujet libre   
Revenir en haut Aller en bas
 
Pris au piège ı sujet libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pluie tombe [Libre au Clan]
» Règles de la section
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Pris au piège [Privé]
» L'Atelier de Cinéma [Sujet Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chinese Carnival :: 上海 — Shanghai :: La concession :: Suhuo Shuttleport-
Sauter vers: