Chinese Carnival


4 résultats trouvés pour 3

AuteurMessage
Tag 3 sur Chinese Carnival 195822CCnonewmsg01Sujet: Wait and see - Shun
Shun Jiang

Réponses: 4
Vues: 179

Rechercher dans: carnets de bord   Tag 3 sur Chinese Carnival EmptySujet: Wait and see - Shun    Tag 3 sur Chinese Carnival EmptySam 22 Oct - 23:26
Shun Jiang
Shun, malgré ses difficultés à concilier l’état actuel de sa vie et ses aspirations personnelles, ne demande qu’à avoir des amis. Il aurait pu être un quelqu’un de bien, de dévoué, du genre à rejoindre le Dharma et essayer d’améliorer un peu le monde et d’aider les gens. Sauf que voilà, la famille de Shun fait partie des Eventails Rouges et là bas, la définition de « quelqu’un de bien » n’est sans doute pas exactement la même que celle que donnerait un civil lambda. Oh, pendant un temps ce rêve a flotté dans sa tête, juste l’idée un peu folle d’un enfant né au mauvais endroit, puis il a fini par couler juste sous la surface de l’inconscient, un peu comme un bruit  parasite qu’on finit par ne plus entendre. Comme tant d’autres. Parce que Shun veut juste être aimé et accepté, peu importe le coût.

Alors, il enterre ses rêves, ses valeurs, ses idéaux, et les range loin au fond de lui comme
autant de boîtes poussiéreuses oubliées au fond d’un placard. Pour ne pas se souvenir qu’il a un jour été quelqu’un d’autre, et devoir accepter ce qu’il est devenu et ce qu’il a fait, il laisse le froid envelopper son esprit et l’engourdir contre la douleur, lui faire oublier toutes les choses superflues pour le protéger. Pour qu’il puisse agir comme on attend de lui, et pour que peut être ainsi on lui témoigne un peu de fierté.

Et lorsqu’invariablement les choses enfouies remontent à la surface, comme une écharde qui finit toujours par être rejetée par le corps, lorsqu’il sent les forces lui manquer, il y a son frère, celui qu’il a juré de protéger aussi longtemps qu’il le pourra des réalités du monde dans lequel ils ont été projetés. Sa lueur dans la pénombre, qui le guide comme un phare pour qu’il puisse avancer malgré tout. Continuer de se salir les mains, pour qu’au moins l’un d’eux deux soit libre, ne serait-ce qu’un temps, d’avoir une vie normale et de choisir son chemin. Alors Shun enterre de nouveau les choses auxquelles il ne faut pas penser, et redevient ce jeune homme cordial que ses proches connaissent, qui jamais ne rechigne devant les tâches qu’on lui demande d’accomplir.

Parce qu’il est quelqu’un de bien, n’est-ce pas ?







Tag 3 sur Chinese Carnival 195822CCnonewmsg01Sujet: Your love and all start to melt ; Ti-Khuan.
Ti-Khuan Ma

Réponses: 7
Vues: 248

Rechercher dans: carnets de bord   Tag 3 sur Chinese Carnival EmptySujet: Your love and all start to melt ; Ti-Khuan.    Tag 3 sur Chinese Carnival EmptyDim 9 Oct - 21:39
Ti-Khuan Ma
Ti-Khuan à l'image des kaléidoscopes qui s'affichent sur sa rétine les soirs de mauvais jour. Ti-Khuan comme la personnification des vices qu'il glisse sous sa langue pour en garder la saveur. Ti-Khuan est l'ombre des rues mal famées de Shanghai. Et il ne vit que pour cela, Ti-Khuan. Oui, ile ne vit que pour s'assurer que sa vie ne basculerait du bon côté, question d'étiquette, question de savoir vivre. Pourtant, il s'y fond facilement dans ce si vaste territoire qu'est la nuit de sa belle vie natale. Après tout, Ti-Khuan est né pourvu d'un de ces auras qui vous ferait acheter n'importe quoi, doté de ce fameux talents de marchand qui gommerait chacun de ses vils traits étiré par un sourire d'enfant. Parce qu'il est ainsi l'homme. Il est resté dans cette pseudo enfance, ne pouvant donner une définition même de ce qu'est « le mal ». Et puis, il est né vide Ti-Khuan, ne s'attachant à rien, ne se voyant rester dans les bras d'un être de chair pour le restant de sa vie et pourtant déjà il ne peut s'empêcher de demander cette attention particulière. Il a besoin de se voir amer, choyer et déjà déteste ce sentiment d'attachement qu'on pourrait lui porter. Alors, il détruit tout, fuit les scènes de crimes dont est responsable son cœur. Alors, il détruit tout, redevient l'homme des rues de Shanghai, celui-là qui sort de votre ombre comme s'il savait déjà que vous aussi, seriez prêt à tout saccager pour une simple traînée de poussière blanche.

Et c'est bien la seule chose qu'il pourrait supporter, qu'il tiendrait contre sa chair, dans son âme, jusqu'au fond de ses entrailles. Oui, il ne voit sa vie sans cette pendule arrêtée, cette pressante envie d'un je ne sais quoi qu'il se doit de combler. Alors, il avale tout ce qu'il trouve, tout ce qui brille au creux de sa main les jours ou la foule traverses les bars malsains de Shanghai. Ti-Khuan n'est qu'un excentrique de plus dans la grande parade des vices. Et enfin il y a cette belle journée qui réveille ses sens.

Et enfin il y a l'habitant lambda qu'engloutit la ville chaque jour, votre voisin ou encore cette personne là qui aurait eu la présence de vous tenir la porte. Il y a Ti-Khuan aimait les écrans berçant son visage la nuit tombante, les simples sucreries apparentes à ce qu'il aurait pu vendre et bientôt les piles de mangas et comics engloutissant la chambre louée pour tenter de vivre. Il y a encore cette folie courant ses veines, faisant fourcher sa langue sur des verbes insensés. Il y a ses doigts pianotant sur son clavier quand ses mains se libèrent d'une nouvelle addiction. Il y a encore les nombreuses irritations pressant sa poitrine, l'empêchant de sortir s'arroser avec les rayons du soleil. Il y a Ti-Khuan encore détruisant ce qu'il ne pourrait laisser envie, ce qui serait bien trop beau dans cette chambre l'emprisonnant. Il n'y a que les chaines d'un métier choisit et désiré sans qu'aucune humanité ne puisse repeindre le portrait d'un homme perdu trop loin dans la virtualité s'appropriant son cerveau peu à peu. Et encore sa main part à a recherche d'un reste de poudre d'étoiles perdue entre deux livres, entre deux affiches de mannequins dont il aurait oublié le nom afin de respirer. Afin d'apercevoir encore cette si belle projection sur ses paupières fermées.







Tag 3 sur Chinese Carnival 195822CCnonewmsg01Sujet: Dewei Fu • BlackOut
Invité

Réponses: 5
Vues: 269

Rechercher dans: carnets de bord   Tag 3 sur Chinese Carnival EmptySujet: Dewei Fu • BlackOut    Tag 3 sur Chinese Carnival EmptyMer 5 Oct - 17:32
Dewei Fu
Malgré les apparences, Dewei n'est pas un asocial.
Il parle régulièrement à ses contacts sur le web et passe beaucoup de temps avec ces amis virtuels.
Etant le dernier représentant des Fu, sa mère s'étant remariée, il se présente aussi comme le responsable financier de certains domaines qu'il a hérité de son père. Il possède plusieurs appartements sur Shanghai et a de grandes parts dans des actions diverses. Dewei participe donc à certaines réunions, même s'il y échappe très souvent, notamment grâce à la préférence commune à toutes et tous de travailler à distance, via Internet.

Quand Dewei doit sortir, c'est avec précautions quant à l'hygiène et selon un chemin tracé : il va peu découvrir des endroits, il préfère aller dans ceux qu'il a l'habitude de fréquenter, ceux qu'il connaît. C'est d'abord pour être sûr de connaître l'hygiène de l'endroit, mais aussi parce qu'il s'y sent socialement à l'aise.

Dewei a un franc-parler qui peut facilement lui attirer des ennuis, mais il sait toujours s'arrêter au bon moment. Ses activités de hacker le font de plus en plus enquêter sur les différents groupes dans Shanghai, ce qui pourrait bien lui attirer d'autres ennuis si jamais ils apprennent à quel point il peut les pister...







Tag 3 sur Chinese Carnival 195822CCnonewmsg01Sujet: Beside me ; Na.
Na Huang

Réponses: 9
Vues: 335

Rechercher dans: carnets de bord   Tag 3 sur Chinese Carnival EmptySujet: Beside me ; Na.    Tag 3 sur Chinese Carnival EmptyVen 9 Sep - 21:37
Na Huang
Na à l'allure demoiselle. Na à l'allure si frêle. Na menant ses affaires aussi bien qu'elle arrange les ornements servant à relever ses attraits. Fausse délicatesse, faux soupirs efféminés glissé à chaque oreille tendue vers sa bouche naïve. Puis, quelques mensonges éparpillés, subtilement maquillé afin de gomme sa personne, afin de ne plus exister que par ces fantasmes-là, rendu immuable par les reflets d'un écran constamment allumé. Na est changeante, Na ne se retrouve pas.  Elle est ce genre de femme, celles qui tueraient pour ceci, pour cela, laissant le sang glisser sur les mains comme preuve de leur ardeur malveillante. Na poupée d'ivoire inventée pour briller, pour laisser filer ces quelques notes si bien articulée n'est sans doute venue au monde que pour n'être réceptacle à ces mélodies. Il n'existe rien d'autre qui pourrait combler sa vie. Na est à l'image de toute celles s'immisçant dans la gloire avancée : poignante, mordante et bien sûr si fausse.

Cependant, réside aux creux de ses courbes une étrange nostalgie. Na n'éprouvant sans doute plus ce frisson de danger présent à ces débuts, ce quelque chose d'imprononçable qu'elle aimerait posséder. Elle se laisserait volontiers imbiber par le danger, froisser par quelques perditions enflammées. Mais il n'y a sans doute plus rien qu'elle pourrait sauver. Alors, encore, Na s'efface, laisse faire son quotidien doucement installé, ses paroles calculées s'imposer à son esprit sans que rien ne paraisse.

Et puis les rideaux se ferment, laisse respirer ses soudaines vérités. Na redevenant citoyennes étouffées par l'allure de Shanghai si évolué. Et là dans l'agitation de son foyer, la demoiselle ne sait que satisfaire ses manques par quelques pulsions désorganisées. Na petite enfant effrayée par ce qu'elle pourrait perdre d'un simple revers de mains, d'un simple signal manqué. Na ne laissant aucunes secondes passer sans son accord, aucun billet s'échapper de ses mains de peur ne pouvoir jamais le retrouver. Comptes si bien tenues par une enfant perdue. Et pourtant si vite dissipé pour assouvir ces caprices d'humain dévoré par sa condition. Alors, elle se bat Na, contre sa propre personne, contre sa propre vérité qu'il faudra masquer encore, encore, pour que n'éclate au grand jour que sa voix berçant une humanité rongée par les vices d'une vie démembrée.







Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: